Alimentation secteur pour autoradio
à la norme ISO
PRÉSENTATION
        Voici les raisons qui nous poussent à utiliser un autoradio à la maison ou au laboratoire, comme source universelle pour tester un amplificateur audio personnel. Ce sont, de nos jours, des concentrés de technologie, paradoxalement leurs prix deviennent de plus en plus abordables. Il n’est pas indispensable d’opter pour un modèle haut de gamme. Ils peuvent lire les CD audio avec une bonne qualité d’écoute, reconnaissent également les formats MP3 et WMA, acceptent souvent une clé USB et le tuner fonctionne très bien avec une bonne sensibilité. Ils sont fréquemment équipés d’une entrée auxiliaire et de sorties stéréos entre le préamplificateur et l’amplificateur avec un niveau variant entre 0 et 2 volts, comme une platine CD, permettant de les relier à l’amplificateur de puissance de votre choix. Leur raccordement est simplifié par l’emploi de deux connecteurs normalisés évitant de ce fait, les erreurs de câblage. 
       Le plus gros problème réside dans leur alimentation car ils nécessitent un courant assez élevé sous une tension de 13,5 volts. Si vous n’utilisez pas les sorties haut-parleurs, il est recommandé de les charger par des résistances de puissance afin que les amplificateurs intégrés ne débitent pas à vide. 
Nous avons étudié une platine, très compacte, regroupant l’alimentation de puissance protégée, les prises bananes pour les quatre canaux (avant et arrière D et G) pré-chargés, ainsi que les deux connecteurs femelles à la norme « ISO ». 

Offrez un don à partir de la page d'accueil pour obtenir l'étude complète de cet article
Téléchargez gratuitement : les fichiers nécessaires (schéma, circuit imprimé et implantation)