CHARGE PASSIVE RÉSISTIVE DE PUISSANCE
Pour amplificateurs et alimentations électroniques
PRÉSENTATION
        Si votre passion de l’électronique vous a poussés un jour à construire un amplificateur audio ou une alimentation de laboratoire, vous vous êtes certainement aperçus qu’une charge résistive calibrée et de forte puissance, aurait été la bienvenue. Il est en effet préférable d’effectuer les réglages et les essais sur des résistances que sur de précieuses enceintes acoustiques.
      De plus, les oreilles n’apprécient guère une fréquence de test de 1000 Hz à pleine puissance durant plusieurs minutes ! Le cas est similaire pour la mise au point d’une alimentation (mesures de courant, essais en charge, etc.). 
        Il existe deux types de charges : les dynamiques, assez onéreuses et plus délicates à réaliser et les passives, constituées d’un assemblage de résistances de puissance judicieusement reliées entre elles, bien plus précises quant à la valeur ohmique et plus faciles à construire.
       Nous vous proposons de réaliser une telle charge, ou plutôt deux jumelées de 400 watts chacune commutables entre 2 et 16 ohms, afin de couvrir la plupart des exigences. Les bornes de raccordements et les valeurs sont matérialisées par des DELS bien positionnées. Les composants, d’usage courant, sont disponibles auprès de la plupart des revendeurs. 
       L’occasion nous est donnée, avec ce montage, d’adjoindre une section plus pédagogique traitant de la loi d’Ohm. 

Offrez un don à partir de la page d'accueil pour obtenir l'étude complète de cet article
Téléchargez gratuitement : les fichiers nécessaires (schéma, circuit imprimé et implantation)